Rugby fauteuil Pictogramme Rugby fauteuil

#Tactique #Communication #Combat

À propos

Le rugby fauteuil est apparu pour la première fois aux jeux paralympiques, en sport de démonstration, aux jeux de Sydney 2000

Il tire ses origines dans les années 1970, à l’initiative de sportifs quadripilégiques canadiens qui n’arrivaient pas à s’imposer au basket fauteuil.  Ils ont inventé un nouveau jeu collectif en fauteuil pour retrouver un sport physique et plus adapté à un handicap lourd. Le premier nom de ce jeu fut le Murder-Ball.

Par la suite, le sport fut codifié plus précisément et appelé rugby fauteuil. Certes, on y utilise un ballon rond et on peut y faire des passes en avant mais l’appellation rugby se justifie bien par le fait que ce sport est très physique.

La pratique

Le rugby fauteuil est un sport d’équipe mixte. La présence de joueuses féminines n’est ni obligatoire ni valorisée mais elle est possible.

2 équipes de 4 joueurs s’affrontent pendant 4 périodes de 8 minutes. L’équipe ayant marqué le plus de buts remporte le match. Un but est inscrit lorsque le porteur du ballon franchit la ligne de but adverse avec au moins deux de ses roues.

Les dimensions du terrain sont de 28m x 15m (cf basket-ball) et se joue avec un ballon de volley-ball. Les buts sont matérialisés par des cônes espacés de 8m.

À l’intérieur de la zone restrictive (8m × 1,75m devant le but), seuls trois défenseurs peuvent entrer et les attaquants ne peuvent y rester plus de 10 secondes.

Les équipes ont 12 secondes pour franchir la moitié du terrain. Ils ont ensuite seulement 40 secondes pour marquer. S’ils ne marquent pas, la possession de la balle est alors rendue à l’équipe adverse.

Toutes les 10 secondes, le joueur doit dribbler avec le ballon ou le passer. Les passes peuvent être effectuées vers l’avant comme vers l’arrière, en lançant ou en frappant le ballon.

Le contact entre fauteuils est autorisé, sauf par l’arrière.

Les joueurs dont le handicap est le plus limitant dans le jeu ont un rôle essentiellement défensif.

Le matériel

Il existe 2 types de fauteuils :

  • Les fauteuils d’attaquants sont plus petits à l’avant et arrondis, ils permettent des déplacements plus agiles
  • Les fauteuils de défenseurs sont plus longs et sont dotés d’un parechoc avant en forme de grille qui facilite l’action défensive en tenant compte du décalage souvent important de capacité physique entre le défenseur et l’attaquant. Il permet de bloquer et d’immobiliser un opposant.

Lorsque l’athlète se glisse dans son fauteuil, il ne fait qu’un avec sa machine. Les réglages sont prédéfinis à l’avance : rapide et agile pour attaquer, robuste et stable pour défendre.

Le jeu

Dans le jeu, on observe deux stratégies principales pour attaquer, qui peuvent être utilisées selon l’évolution du jeu :

  • La première, pourrait s’apparenter au football américain, un attaquant porte la balle et tente de se frayer un chemin jusqu’à l’en-but adverse avec l’aide de ses partenaires qui bloquent, percutent et empêchent les défenseurs adverses de contrecarrer l’attaquant.
  • La seconde, plus en lien avec le basket-ball, consiste a multiplier passes et déplacements pour déstabiliser la défense adverse et ouvrir des espaces vers l’en-but.

Dans tous les cas, on cherchera à user l’adversaire en multipliant les chocs, en le forçant à se sortir des grilles des défenseurs, en l’obligeant à beaucoup rouler. Il s’agit donc de s’imposer tactiquement, mais bien aussi physiquement.

Pour gagner, il faut avoir “un banc”. C’est à dire un nombre de joueurs suffisants pour pouvoir faire de nombreux remplacements et pouvoir imprimer la même intensité physique durant toute la durée du match.

La classification

Les équipes sont nécessairement composées de joueurs de niveaux de handicaps différents.

Chaque athlète est côté entre 0.5-3.5 points en fonction de ses capacités fonctionnelles. Plus grande est sa capacité de déplacement et de maniement du ballon, plus il représente un grand nombre de points.

Le total des points des 4 joueurs de l’équipe sur le terrain ne peut pas dépasser 8 points.

Les joueurs dont le handicap est le plus limitant dans le jeu ont un rôle essentiellement défensif.

Contact

Michel Terrefond – rugbyfauteuil@handisport.org

Handicaps concernés

  • Handicap orthopédique
  • Paraplégie et tétraplégie
  • Paralysie cérébrale
  • Handicap neurologique évolutif
  • Handicap neurologique d'origine
  • Ce sport est également ouvert, en compétition ou en loisirs, à d’autres types de handicaps qui ne sont pas concernés par les Jeux Paralympiques

2020 1996

Années de présence aux Jeux Paralympiques

1996 Atlanta États-Unis
2000 Sydney Australie
2004 Athènes Grèce
2008 Pékin Chine
2012 Londres Royaume-Uni
2016 Rio Brésil
2020 Tokyo Japon

Fédération(s)