Para triathlon Pictogramme Para triathlon

#Endurance #Intensité #Engagement

À propos

La compétition de para triathlon est un enchaînement de trois disciplines, 750m de natation en eau libre, 20km de cyclisme et 5km de course, pour une durée totale d’effort d’environ une heure pour les meilleur-e-s. et jusqu’à 1h15 à 1h30 pour celles et ceux dont le handicap constitue un facteur plus limitant. 

Il existe neuf catégories pour la compétition.

Les triathlètes qui ne peuvent courir effectuent le parcours cycliste en handbike et le parcours de course en fauteuil roulant d’athlétisme.
Les triathlètes déficients visuels doivent effectuer la totalité du parcours avec le même guide et le parcours cycliste sur un tandem.

Le règlement autorise les para triathlètes des catégories PT1 et PT2 à bénéficier d’une aide humaine lors des transitions (natation-vélo & vélo-course), pour les aider par exemple à se déplacer, s’habiller, mettre en prothèse ou à s’installer dans leur engin de sport.

Les départs se font dans l’eau pour tout le monde, une main accrochée au ponton de départ, par vagues en fonction des catégories. 

Les compétitions de para triathlon européennes et mondiales se déroulent en parallèle des compétitions de triathlon olympique.

Le para triathlon en France :

Les clubs de la Fédération Française de Triathlon proposent des activités régulières et sont susceptibles de vous accueillir.

Les licenciés de la FFTRI peuvent prendre part à la plupart des épreuves organisées localement. Un circuit national dédié au para triathlon est organisé par la fédération.

La FF Triathlon met en place un programme de détection destiné aux nouveaux para triathlètes.

Contact :

Nicolas Becker – nbecker@fftri.com

Handicaps concernés

  • Handicap orthopédique
  • Paralysie cérébrale
  • Handicap neurologique évolutif
  • Handicap neurologique d'origine
  • Ce sport est également ouvert, en compétition ou en loisirs, à d’autres types de handicaps qui ne sont pas concernés par les Jeux Paralympiques

Catégories ou compétitions

  • Plusieurs catégories, avce trois grandes classifications à retenir, et un principe : plus le chiffre est élevé, moins le handicap est impactant sur la pratique sportive.

  • PT1

    Les athlètes doivent utiliser un fauteuil roulant dans la phase de course.

  • PT2

    Les athlètes ont une limitation relativement importante de leurs capacités dans les trois disciplines. Les athlètes double amputés tibiaux concourent, par exemple, dans cette catégorie.

  • PT4

    Les athlètes ont une limitation plus faible de leurs capacités à performer dans les trois disciplines. Les triathlètes amputés d’un membre supérieur concourent, par exemple, dans cette catégorie.

  • PT5

    Handicap visuel total ou partiel, tous regroupés dans la même catégorie. Les athlètes concourent avec un guide et un tandem est utilisé pour l’épreuve de cyclisme. Pour garantir l’équité entre des participants à handicap différent, les départs sont différés. Les athlètes dont le handicap visuel est le moins important partent avec un “handicap” de temps lors de l’épreuve de natation. S’ensuit une course-poursuite. Le premier binôme qui franchit la ligne d’arrivée gagne l’épreuve.

2020 2016

Années de présence aux Jeux Paralympiques

2016 Rio Brésil
2020 Tokyo Japon

Fédération(s)