Para tir à l’arc Pictogramme Para tir à l’arc

#Concentration #Précision #Maîtrise #Régularité

À propos

Le para tir à l’arc est ouvert, aux Jeux Paralympiques, aux athlètes handicapés physiques. Les classificateurs peuvent autoriser l’utilisation de matériels spécifiques afin de compenser le handicap de l’archer.

Ce sport exige précision, force et concentration. Il comprend des épreuves individuelles et mixtes.

Les épreuves

Aux Jeux Paralympiques, il existe trois catégories :

  • Open arc classique : Les archers tirent debout, à partir d’un siège haut ou d’un fauteuil roulant. Ils tirent à 70 mètres, sur une cible de 122 cm de diamètre composée de 10 cercles concentriques marquant de 1 à 10 points.
  • Open arc à poulies  : Les archers utilisent un arc muni d’une scope, d’une visette et de poulies permettant de limiter la force nécessaire pour maintenir la tension de l’arc. tirent debout, à partir d’un siège haut ou d’un fauteuil roulant. Ils tirent à 50 mètres, sur une cible de 80 cm de diamètre dont le blason est réduit pour ne laisser que les zones marquant de 6 à 10 points.
  • W1 : Les archers ont un handicap assimilé à une tétraplégie, avec un déficit aux membres inférieurs, au tronc et à un bras. Ils tirent avec un arc à poulies, limité à 45 livres, sans scope ni visette. Le tir d’effectue à une distance de 50 mètres, sur une cible de 80cm de diamètre avec 10 zones.

La compétition

La compétition paralympique de tir à l’arc comprend deux grandes phases singulièrement différentes :

La phase de qualification (round robin) durant laquelle les archers tirent 72 flèches en 1h30. Cette phase permet de déterminer les archers qualifiés pour la phase de duels éliminatoires et le classement des archers entre eux afin de constituer un tableau final favorisant les meilleurs de la phase éliminatoire. Durant cette phase, c’est la régularité de l’archer qui prime.

Dans un second temps, débute la phase de duels éliminatoires. Les archers sont opposés deux par deux dans des duels.

En arc classique, les archers tirent des volées de 3 flèches, une flèche à tour de rôle.

Pour gagner un duel il faut totaliser 6 points. Le gagnant d’une volée de 3 flèches marque 2 points. Un match nul donne 1 point à chacun. En cas d‘égalité à 6 points, une flèche de barrage est tirée et l’archer qui la tire au plus près du centre de la cible, remporte le duel.

En W1 et arc à poulie, les duels se font sur 5 volées de 3 flèches. Le gagnant est celui qui a le plus grand nombre de points à l’issue des 15 flèches. Une flèche de barrage en cas d’égalité à l’issue des 15 flèches.

Il s’agit d’une toute autre compétition, les archers doivent avoir une capacité à résister à la pression. On peut y voir des stratégies offensives par des archers qui tirent rapidement leur flèche pour mettre l’adversaire sous pression, dans la mesure où chacun dispose de 30’’ pour tirer sa flèche.

Si, en arc à poulie et en catégorie W1, la régularité prime, car les duels s’effectuent sur 15 flèches, en arc classique, la hiérarchie peut être plus bousculée. Il s’agit alors pour l’archer de ne pas se laisser déstabiliser par le niveau de l’adversaire, qui peut être surprenant, pour rester dans son schéma, dans son couloir.

Le para tir à l’arc en France :

Les clubs de la Fédération Française Handisport et de la Fédération Française de Tir à l’Arc proposent des activités régulières et sont susceptibles de vous accueillir. La discipline est organisée en France par la Fédération Française Handisport qui propose des compétitions régionales et nationales, en salle et en extérieur, de 10m à 70m.

Contact :

FF Handisport : Vincent HYBOIS – tiralarc@handisport.org

Handicaps concernés

  • Handicap orthopédique
  • Paraplégie et tétraplégie
  • Hémiplégie
  • Paralysie cérébrale
  • Handicap neurologique évolutif
  • Handicap neurologique d'origine
  • Handicap visuel
  • Ce sport est également ouvert, en compétition ou en loisirs, à d’autres types de handicaps qui ne sont pas concernés par les Jeux Paralympiques

Catégories ou compétitions

  • Arc Classique : Tir à 70cm

    Une seule catégorie : OPEN

    Les archers de cette catégorie ont un handicap physique minimal, les handicaps représentés sont très divers, en fauteuil roulant, amputé de membres supérieurs, inférieurs... Afin de neutraliser les différences de handicaps, les archers peuvent bénéficier d’aménagements réglementés, tirer depuis un fauteuil roulant, tirer depuis un tabouret si l’archer possède un équilibre debout instable ou encore tirer avec la bouche s’il a un handicap sur le membre supérieur.

  • Arc à poulie : Tir à 50m

    Une seule catégorie : OPEN

    Les archers de cette catégorie ont un handicap physique minimal, les handicaps représentés sont très divers, en fauteuil roulant, amputé de membres supérieurs, inférieurs... Afin de neutraliser les différences de handicaps, les archers peuvent bénéficier d’aménagements réglementés, tirer depuis un fauteuil roulant, tirer depuis un tabouret si l’archer possède un équilibre debout instable ou encore tirer avec la bouche s’il a un handicap sur le membre supérieur.
    L’arc à poulie permet de décupler la force. Il nécessite donc moins de force.
    L’arc peut avoir une puissance de 60 livres mais une résistance résiduelle de 17 à 20 livres dans les bras. Tous les archers qui ont du mal à maintenir durablement l’arc sous tension, du fait de leur handicap, vont privilégier ce type d’arc.
    En arc à poulie, les archers bénéficient également d’un viseur plus sophistiqué, ce qui permet plus de précision.

  • Catégorie W1 : Tir à 50m

    Les athlètes de cette catégorie ont un handicap plus impactant dans la pratique du tir à l’arc. Ce handicap doit affecter la stabilité du tronc, les membres supérieurs et inférieurs. Ils tirent tous en fauteuil roulant et utilisent des arcs dont la puissance est limitée à 45 livres et sans viseur.
    Ils utilisent un arc à poulie spécifique, sans pouvoir bénéficier du même système de visée sophistiqué que dans la catégorie OPEN de ce même arc.

2020 1960

Années de présence aux Jeux Paralympiques

1960 Rome Italie
1964 Tokyo Japon
1968 Tel Aviv Israël
1972 Heidelberg Allemagne
1976 Toronto Canada
1980 Arnhem Pays-Bas
1984 Stoke-Mandeville États-Unis
1988 Séoul Corée
1992 Barcelone Espagne
1996 Atlanta États-Unis
2000 Sydney Australie
2004 Athènes Grèce
2008 Pékin Chine
2012 Londres Royaume-Uni
2016 Rio Brésil
2020 Tokyo Japon

Fédération(s)