Para ski de fond Pictogramme Para ski de fond

#Technique #Endurance #Concentration

À propos

Le ski de fond s’adresse aux athlètes en situation de handicap physique ou visuel, dans son format paralympique.

Les athlètes peuvent utiliser une luge nordique, siège adapté monté sur une paire de skis espacés de l’écartement des traces de ski classique. Dans ce cas, leurs bâtons sont raccourcis et les compétitions s’opèrent en seul style classique.

Pour les fondeurs debout, qu’ils soient ou non accompagnés d’un guide (déficients visuels), les formats de compétition paralympique alternent, depuis les Jeux de Lillehammer 1994, le style classique et le style libre.

Les distances vont de 1,5 km à 20 km pour les hommes debout, 15 km pour les femmes debout et les hommes assis ou 10 km pour les femmes en luge nordique. Des épreuves de relais mixte par équipe clôturent le programme, mélangeant les sexes et les catégories de compétiteurs.

À l’exception de l’épreuve de sprint, toutes les épreuves se disputent sur un format individuel, les temps de chacun étant pondérés par un coefficient qui tient compte de l’impact de son handicap sur la technique utilisée. Trois catégories sont alors seulement distinguées pour l’attribution des médailles : les skieur-e-s en luge, les skieur-se-s debout et les skieur-se-s guidé-e-s (déficients visuels).

Lors du sprint, les athlètes sont en confrontation directe à l’issue des qualifications qui décident du décalage temporel des départs des différents adversaires en fonction de leur catégorie. Les athlètes partent ainsi de façon décalée puis le premier qui franchit la ligne d’arrivée est déclaré vainqueur.

Le ski de fond est un sport d’endurance et de résistance. Pour autant, il comporte également une grande part de technique individuelle, mais aussi de choix et de préparation du matériel.

Le para ski de fond en France :

Les clubs de la FF Handisport proposent des activités régulières et sont susceptibles de vous accueillir. Il existe un circuit national de compétitions ainsi qu’un circuit international de niveau mondial.

Contact :

Christian FEMY – ski@handisport.org / www.ski-handisport.org

Handicaps concernés

  • Handicap orthopédique
  • Paraplégie et tétraplégie
  • Hémiplégie
  • Paralysie cérébrale
  • Handicap neurologique évolutif
  • Handicap neurologique d'origine
  • Ce sport est également ouvert, en compétition ou en loisirs, à d’autres types de handicaps qui ne sont pas concernés par les Jeux Paralympiques

Catégories ou compétitions

  • Ski debout

    Classes de LW 2 à LW9 pour les personnes en situation de handicap moteur (touchant le haut et/ou le bas de leur corps) capables de se mouvoir debout sur les skis.

  • Ski assis

    Classes LW10 à LW12 pour les personnes dont la déficience touche les jambes et (selon la classe) le tronc.

  • Déficients visuels

    Classes B1 à B3. En classe B1 (handicap visuel le plus sévère), un guide est obligatoire. Il réalise le parcours devant l’athlète et l’informe par la voix sur le tracé de la course. En classe B2 et B3, le choix est laissé à l’athlète de concourir avec un guide ou non.

2018 1976

Années de présence aux Jeux Paralympiques

1976 Ornskoldsvik Suède
1980 Geilo Norvège
1984 Innsbruck Autriche
1988 Innsbruck Autriche
1992 Tignes-Albertville France
1994 Lillehammer Norvège
1998 Nagano Japon
2002 Salt Lake City États-Unis
2006 Turin Italie
2010 Vancouver Canada
2014 Sotchi Russie
2018 PyeongChang Corée

Fédération(s)