Para ski alpin Pictogramme Para ski alpin

#Engagement #Technique #Anticipation #Résistance

À propos

Les épreuves de para ski alpin sont ouvertes aux skieur-se-s handicapé-e-s physiques ou visuel-le-s dont le handicap permet la pratique de cette activité en position debout ou assise.

Les skieurs assis utilisent un siège spécifique, monté sur un ou deux skis et disposant d’un système hydraulique pour amortir les chocs. Ils sont sanglés afin de faire corps avec leur matériel et de pouvoir diriger ce dernier. En guise de bâtons, ils utilisent un matériel de petite taille dont la partie haute ressemble à une béquille pour une prise d’appui solide et la partie basse est composée d’un miniski afin de permettre au skieur de se pencher pour virer et freiner. Ces bâtons sont appelés « stabilos ».

Les skieurs debout utilisent un ou deux bâtons, ou une paire de stabilos de taille supérieure si leur handicap de membre inférieur le nécessite.

Les moniteurs de skis sont tous formés à l’apprentissage du para ski, les clubs de la Fédération Française Handisport et de nombreuses stations peuvent mettre à disposition du matériel sur demande.

Trois types d’épreuves sont ouvertes en compétition :

Les épreuves de vitesse : Descente et Super Géant

Les épreuves techniques : Slalom géant et Slalom

Les épreuves combinées : Super combiné

Les départs des skieur-se-s sont décalés. Le temps d’arrivée de chaque compétiteur-rice est pondéré par un coefficient dépendant de sa catégorie de handicap.

Ainsi, trois podiums sont organisés : les skieur-se-s assis, les skieur-se-s debouts en situation de handicap physique, les skieur-se-s déficient-e-s visuel-le-s. Les coefficients sont établis de manière statistique en fonction des résultats récents et sont révisés régulièrement.

Le para ski alpin en France :

Les clubs de la FF Handisport proposent des activités régulières et sont susceptibles de vous accueillir. Il existe un circuit national de compétitions ainsi qu’un circuit international de niveau européen et mondial.

Contact :

Christian FEMY – ski@handisport.org / www.ski-handisport.org

 

Handicaps concernés

  • Handicap orthopédique
  • Paraplégie et tétraplégie
  • Hémiplégie
  • Paralysie cérébrale
  • Handicap neurologique évolutif
  • Handicap neurologique d'origine
  • Ce sport est également ouvert, en compétition ou en loisirs, à d’autres types de handicaps qui ne sont pas concernés par les Jeux Paralympiques

Catégories ou compétitions

  • Ski debout

    Classe de LW1 à LW9 pour les personnes en situation de handicap moteur (touchant le haut et/ou le bas de leur corps) capables de se mouvoir debout sur les skis.

  • Ski assis

    Classes LW10 à LW12) pour les personnes dont la déficience touche les jambes et (selon la classe) le tronc. Les athlètes font usage d’un fauteuil-ski : ensemble formé d’une coque, d’un châssis avec des amortisseurs montés sur un (uniski) ou deux skis (dual-ski)

  • Déficients visuels

    Classes B1 à B3. Les athlètes sont accompagnés d’un guide qui les précède sur la piste, vêtu d’une chasuble fluorescente. Athlètes et guides sont en contact via un système de micros.

2018 1976

Années de présence aux Jeux Paralympiques

1976 Ornskoldsvik Suède
1980 Geilo Norvège
1984 Innsbruck Autriche
1988 Innsbruck Autriche
1992 Tignes-Albertville France
1994 Lillehammer Norvège
1998 Nagano Japon
2002 Salt Lake City États-Unis
2006 Turin Italie
2010 Vancouver Canada
2014 Sotchi Russie
2018 PyeongChang Corée

Fédération(s)