Para athlétisme Pictogramme Para athlétisme

#Force #Vitesse #Endurance #Technique

À propos

Le para athlétisme est au programme des Jeux Paralympiques depuis 1960. Il regroupe une grande variété d’épreuves et concerne la majeure partie des types de handicaps représentés aux Jeux Paralympiques.

En fonction de leur catégorie de compétition, certains athlètes courent en fauteuil roulant, utilisent des prothèses, lancent à partir d’une chaise de lancer. Les déficients visuels peuvent être accompagnés d’un guide pour les courses ou guidés par un entraineur pour les lancers et les sauts. Le para athlétisme est ouvert à de nombreuses catégories de handicaps physiques, visuels et mentaux.

Le programme paralympique intègre toutes les épreuves de l’athlétisme « traditionnel » hormis le saut à la perche, le lancer de marteau, les épreuves de marches et les courses d’obstacles. Toutefois, toutes les catégories n’ont pas accès à l’ensemble des épreuves.

Contrairement à une idée reçue, la famille d’épreuves la plus représentée aux jeux paralympiques est, loin devant toutes les autres, les lancers (37% des épreuves), et notamment le lancer de poids. Dans ces épreuves le poids des engins est adapté au handicap, mais aussi leur nature. En effet, il existe aux jeux paralympiques une épreuve de lancer de massue pour les athlètes ayant des difficultés singulières à tenir un poids, un disque ou un javelot.

Les deux principales différences avec l’athlétisme que vous connaissez sont :

1) L’attribution de deux couloirs à un athlète déficient visuel et son guide. Par conséquent, il n’y a que 4 places en finale des épreuves de 100m et de 400m (8 couloirs).

2) L’organisation des épreuves de lancer assis. Du fait de la nécessité de fixer solidement le siège de lancer de l’athlète au sol et au lanceur de se sangler dans ce dernier, chaque athlète effectue ses six essais à la suite. Si sa performance est ensuite battue par un autre lanceur, il ne pourra plus tenter de reprendre la tête de l’épreuve.

Par ailleurs, la seule épreuve de relai existant désormais est le 4x100m universel, qui a la particularité de mixer les sexes et les grandes catégories de handicap dans chaque équipe.

Du fait du grand nombre de catégories de compétition, l’athlétisme est le premier sport paralympique en termes de nombre d’épreuves au programme. Il représente en effet à lui seul plus de 30% du total des épreuves aux programme des jeux paralympiques.

Le para athlétisme en France :

La Fédération Française Handisport, FFH, (handicaps physiques et sensoriels) et la Fédération Française de sport Adapté, FFSA, (Handicaps mentaux et maladies psychiques)  sont délégataires pour le para athlétisme. Avec la Fédération Française d’Athlétisme, elles proposent des activités régulières et sont susceptibles de vous accueillir.

La FFH et la FFSA organisent des compétitions , au niveau régional et national. Au niveau international, un circuit « Grand Prix » est organisé durant la saison.

Contacts :

FF Handisport : Julien Héricourt – athletisme@handisport.org / athlétisme-handisport.org

FF Sport Adapté : Quentin Schille – quentin.schille@ffsa.asso.fr

Handicaps concernés

  • Handicap orthopédique
  • Paraplégie et tétraplégie
  • Hémiplégie
  • Paralysie cérébrale
  • Handicap neurologique évolutif
  • Handicap neurologique d'origine
  • Handicap visuel
  • Handicap intellectuel
  • Ce sport est également ouvert, en compétition ou en loisirs, à d’autres types de handicaps qui ne sont pas concernés par les Jeux Paralympiques

Catégories ou compétitions

  • La lettre T est pour les coureurs et les sauteurs (Track) et la lettre F pour les lanceurs (Field). Le nombre indique la classe de compétition, comme la catégorie de poids de corps en judo. Le premier chiffre correspond à une catégorie d’athlètes, le second à un degré d’atteinte. Plus celui-ci est bas, plus. L’impact du handicap sur la performance est important.

  • La catégorie 1

    Pour les personnes atteintes d'un handicap visuel non-voyants (11) et malvoyants (12 et 13).

  • La catégorie 2

    Pour les athlètes déficients intellectuels = T20 ou F20

  • Les catégories 3 et 5 (32 à 38 et 51 à 57)

    Pour les athlètes dont le handicap est d’origine centrale et se caractérise notamment par un trouble du tonus musculaire, une paralysie ou un handicap assimilé. Ils pratiquent debout ou assis dans un fauteuil de course ou sur une chaise de lancer selon leurs capacités.

  • Les catégories 4 et 6 (40 à 47 et 61 à 64)

    Pour les athlètes dont le handicap est de nature orthopédique : ils sont de petite taille, ou sont amputés, ou encore ont un handicap assimilé à une amputation.

2020 1960

Années de présence aux Jeux Paralympiques

1960 Rome Italie
1964 Tokyo Japon
1968 Tel Aviv Israël
1972 Heidelberg Allemagne
1976 Toronto Canada
1980 Arnhem Pays-Bas
1984 Stoke-Mandeville Royaume-Uni
1988 Séoul Corée
1992 Barcelone Espagne
1996 Atlanta États-Unis
2000 Sydney Australie
2004 Athènes Grèce
2008 Pékin Chine
2012 Londres Royaume-Uni
2016 Rio Brésil
2020 Tokyo Japon

Fédération(s)