Goalball Pictogramme Goalball

#Explosivité #Maîtrise #Agilité #Tactique

À propos

Le goalball est un sport collectif réservé aux joueur-se-s déficients visuels. Ce sport est accessible aux mal-voyants et aux non voyants, sans distinction de catégorie. Spécifique à l’univers paralympique, on pourrait dire que ce sport possède quelques similitudes à la fois avec le bowling et le hand-ball.

Les joueur-se-s doivent porter des masques opaques afin de neutraliser les inégalités de vision et de protéger les yeux. Les équipes sont composées de trois joueur-se-s de champ et de 3 remplaçant-e-s. Le nombre de remplacements est limité à 4 par match, dont au moins un en première mi-temps (sinon aucun changement).

Le but du jeu est de lancer la balle dans le but adverse, défendu par trois adversaires.

Un match comporte deux mi-temps de 12 minutes. Les arrêts de jeu sont décomptés. En cas d’égalité à la fin du temps règlementaire, une prolongation de 2 fois 3’est engagée. En cas d’égalité à la fin de ce temps additionnel, une séance de penalties déterminera l’équipe victorieuse.

Si une équipe possède dix buts de plus que l’autre, le match est arrêté.

Le terrain (terrain de volley-ball : 9m x 18m) est divisé en 6 parties égales de 3m, 3 parties dans chaque camp. Le but, qui mesure toute la largeur du terrain, soit 9m, est plus large que la somme des tailles des trois défenseurs adverses. Il y a des repères tactiles au sol dans la zone défensive pour aider les joueurs à se replacer (morceaux de ficelle fixés au sol par un adhésif).

La balle émet un son en roulant

Chaque équipe peut bénéficier d’un temps mort par mi-temps

Fautes individuelles

Pour qu’un lancer soit règlementaire, la balle doit faire obligatoirement un rebond dans l’une des deux premières parties de son camp (6 premiers mètres), puis le deuxième rebond doit obligatoirement rebondir dans l’une des deux zones neutres de chaque côté de la ligne médiane.

Un mauvais lancer est sanctionné par un pénalty : le joueur qui a manqué son lancer défend seul dans le but.

Fautes collectives

  • Si la balle ne franchit pas la ligne médiane dans les 10’’ à partir du moment où un défenseur est entré en contact avec le ballon.
  • Une erreur de la part de l’entraineur est sanctionnée par un pénalty (erreur d’annonce)

La sanction est un pénalty et c’est le coach adverse qui choisit qui va défendre dans le but.

Le tir

Les tirs les plus puissants sont les tirs effectués en rotation.

Il est également possible de réaliser des tirs « écrasés », par lesquels on tente de limiter la résonance des clochettes. Ce sont le plus souvent des tirs en ligne, dans l’axe du terrain, où on limite la distance parcourue par la balle. Mais leur réalisation nécessite beaucoup de force dans le poignet.

Avant de tirer, le joueur peut se déplacer pour tirer ou feinter un déplacement avant de tirer.

Le tir croisé est techniquement plus simple à réaliser que le tir dans l’axe.

La tactique

Le jeu est très codifié. Les équipes utilisent beaucoup les statistiques (nombre de tirs croisés, de tirs en ligne) pour analyser son propre jeu et celui des équipes adverses.

Le type d’attaque privilégiée dépendra des faiblesses identifiées chez l’adversaire (quels tirs les adversaires utilisent préférablement, de quel côté défend le mieux tel joueur…).

Le rôle du coach est majeur car il voit et peut orienter ses joueurs dans les phases d’arrêt de jeu.

La défense

Le joueur placé au centre agit comme un capitaine, il est légèrement avancé, c’est le meilleur défenseur. Il tire assez peu pour ne pas se fatiguer et parce que c’est souvent un joueur qui n’est pas remplacé dans la mesure où il structure le jeu de l’équipe.

En défense il faut être très vif et tonique, avec un placement très précis.

On essaye toujours de défendre en double rideau (si la balle passe le joueur avancé, un autre peut encore récupérer derrière)

Le goalball en France :

La Fédération Française Handisport est délégataire pour le goalball. Ses clubs proposent des activités régulières et sont susceptibles de vous accueillir. Elle propose un circuit de compétitions nationales.

Contact :

Charly Simo – goalball@handisport.org

Handicaps concernés

  • Handicap visuel

2020 1976

Années de présence aux Jeux Paralympiques

1976 Toronto Canada
1980 Arnhem Allemagne
1984 Stoke-Mandeville Royaume-Uni
1988 Séoul Corée
1992 Barcelone Espagne
1996 Atlanta États-Unis
2000 Sydney Australie
2004 Athènes Grèce
2008 Pékin Chine
2012 Londres Royaume-Uni
2016 Rio Brésil
2020 Tokyo Japon

Fédération(s)