Les référents paralympiques

À partir de 2019, le Comité Paralympique et Sportif Français se déploie en région. D'ici la fin de l'année 2020, un référent paralympique sera implanté dans chacune des régions, pour contribuer au développement de la pratique sportive et au service des membres du CPSF. Ce référent paralympique est votre interlocuteur pour toute question.

Jusqu’à 2019, le Comité Paralympique et Sportif Français, acteur national, ne disposait pas d’une organisation au niveau territorial.  À l’heure où le développement des activités sportives pratiquées par les personnes en situation de handicap est une priorité partagée, au moment où le CPSF rassemble et coordonne toujours plus de fédérations sportives, il devenait nécessaire d’organiser une déclinaison au niveau régional de ses missions nationales. Ce constat a été largement partagé dans le cadre des travaux sur la réforme de la gouvernance du sport français, menés de 2017 à 2018. C’est pourquoi, en 2018, en lien avec l’Etat, le CPSF a décidé de nommer un référent dans chacune des régions hexagonales.

Salariés du CPSF, ces référents sont chargés, dans chacune des régions, de dresser un état des lieux de la pratique parasportive dans leur territoire, de préparer, avec les acteurs du mouvement paralympique, le volet handicap des projets sportifs territoriaux, de mobiliser les collectivités territoriales et les établissements accueillant du public autour de la pratique sportive. Ces référents sont là pour vous orienter, pour vous appuyer.

Une première vague de référent-e-s régionaux sera déployée en cette fin d’année 2019 dans les cinq régions suivantes :

  • Thomas URBAN – Île de France
  • Sylvain SABATIER – Occitanie
  • Joffrey CHIRON – PACA
  • Elise BOURAGHDA – Bourgogne Franche Comté
  • Florian FOULQUIER – Normandie