17 septembre 2019

Dévoilement de la mascotte paralympique de Beijing 2022

Un enfant-lanterne baptisé Shuey Rhon Rhon a été choisi comme mascotte des Jeux Paralympiques de Pékin 2022.

La nouvelle mascotte paralympique servira d’ambassadeur des sports d’hiver, apportant de la joie à ceux qui participent et regardent les Jeux Paralympiques d’hiver.
Nommé Shuey Rhon Rhon, cet enfant-lanterne est prêt à accueillir ses amis du monde entier. Le nom signifie aussi chaleur, amitié, courage et persévérance.


Introducing Bing Dwen Dwen – Beijing 2022 Winter Olympics Mascot

Nihao #BingDwenDwen! Let's find out how this adorable panda came to life as we count down to #Beijing2022!

Gepostet von Beijing 2022 am Dienstag, 17. September 2019


La mascotte olympique s’appelle pour sa part Bing Dwen Dwen. “Bing“ signifie glace et symbolise également la pureté et la force, et « Dwen Dwen » représente les enfants. La mascotte incarne la force et la volonté des athlètes et contribuera à promouvoir l’esprit olympique.
Reconnu comme un trésor national chinois, le panda est profondément aimé de la population mondiale, surtout des jeunes.

📸 IOC/GREG MARTIN

Les mascottes seront disponibles dans des points de vente à travers toute la Chine dans les semaines à venir. Les mascottes de Beijing 2022 témoignent de l’engagement du comité d’organisation en faveur de la durabilité, la plupart des produits sous licence étant fabriqués à partir de matériaux respectueux de l’environnement.

Le comité d’organisation de Beijing 2022 a reçu plus de 5 800 dessins de mascottes de Chine et de 35 pays du monde entier dans le cadre d’un concours mondial de design. Les projets ont été examinés par des experts chinois et étrangers, et les sélections finales ont été effectuées par des équipes de l’Académie des Beaux-Arts de Guangzhou et de l’Université Jilin des arts.

Le lancement des mascottes olympique et paralympique est une autre étape importante de la préparation des Jeux de 2022. Les progrès vont bon train dans tous les domaines et les préparatifs se poursuivent en vue de la première épreuve test, à savoir la Coupe du monde de ski alpin de la FIS, laquelle doit avoir lieu à Yanqing en février 2020.