15 octobre 2021

Le canoë-kayak à l’honneur en Auvergne-Rhône-Alpes avec ESMSxCLUBS

Dans le cadre du dispositif ESMSxCLUBS, deux conventions signées dans la Loire et la Haute-Loire ont permis à des jeunes accueillis en Institut Médico-Educatif (IME) et en Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique (ITEP) de découvrir et pratiquer le canoë-kayak.

Lancé en 2020 par le Comité Paralympique et Sportif Français, le programme ESMSxCLUBS vise à mettre en lien des clubs sportifs et des établissements médico-sociaux qui n’ont pas de contacts réguliers afin d’impulser des actions de découverte des pratiques parasportives et d’accompagner leur pérennisation.

En Haute-Loire, le club de canoë-kayak de Brioude a accueilli une dizaine de jeunes filles et garçons âgés de 10 à 18 ans de l’IME de Bergoide. Du mois de mai au mois d’octobre 2021, ils ont pu se familiariser à la pratique du canoë-kayak au sein de bateaux collectifs, puis au fur et à mesure des séances et des progrès réalisés, en bateaux doubles ou individuels. Le cycle s’inscrit pleinement dans le projet Animations Loisirs Sportifs de l’IME de Bergoide qui vise à favoriser le développement des capacités motrices et le lien social inhérent à la pratique d’une activité physique et sportive dans un cadre collectif. En outre, les jeunes ont pu bénéficier d’un environnement naturel exceptionnel en naviguant sur l’Allier ainsi qu’en plan d’eau à proximité de Brioude.

Dans le département de la Loire, un groupe de 7 jeunes âgés de 13 à 17 ans de l’Institut Spécialisé Chantespoir (IME/ITEP) de Saint-Etienne a bénéficié d’un cycle de canoë-kayak par le biais du club Base de Loisirs Loire Forez basé à Saint-Just-Saint-Rambert. Dans un cadre naturel là aussi magnifique avec les gorges de la Loire comme terrain de jeux, la multiplication des situations de navigation ; kayak ouvert ou fermé, kayak de mer, monoplace ou biplaces, en eaux vives ou en eau calme ; a favorisé la progression rapide des jeunes. Ils ont ainsi été en mesure de participer à la célèbre course, la Lyon Kayak, sur un parcours de 14km avec des podiums à la clé pour certains d’entre eux.

Pour ces deux projets, les retours très positifs des jeunes et des éducateurs des clubs et des établissements devraient découler sur une pérennisation des partenariats enclenchés. Elle se matérialisera par l’inscription d’un cycle annuel de l’activité canoë-kayak au sein de l’établissement ou par l’inscription des jeunes au club dans le cadre d’une pratique régulière et éventuellement compétitive pour les plus motivés.